Les fabricants de mensonges sur Camair-co et sur la visite de l’artiste nigérian à Brenda Biya ne peuvent pas répondre à cette question.
Le Tweet de Diane Audry Ngako sur sa rencontre avec Wizkid dans un restaurant de Yaounde
- Advertisement -
Les fabricants de mensonges sur Camair-co et sur la visite de l’artiste nigérian à Brenda Biya ne peuvent pas répondre à cette question.

Avec « l’affaire » de l’escabeau d’avion Camair-co, l’information au Cameroun vient de franchir un nouveau cap dans le n’importe quoi.

La mal gouvernance et les mauvaises pratiques sont partout, la suspicion règne, et l’approximation prend chaque jour davantage le contrôle des cerveaux. Ce qui est tragique, dans cette évolution-régression, c’est l’importance qu’a pris la « fake news » dans le débat public. Dans le dossier des élections, elle est même devenue une arme de destruction massive.

Jamais on n’avait vu circuler autant d’informations fausses, jamais autant de « révélations » bidonnées. Et on ne compte plus les « confusions » savamment entretenues sur le bilan des réalisations du Président Paul Biya ou encore le coût des chantiers de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN).

Certes, la complexité de certains projets s’est révélée une aubaine pour les fabricants de mensonges. En attendant, la polémique sur la présence du célèbre artiste nigérian Wizkid au Palais de l’unité  enfle.

Peu importe que cet artiste soit venu au Cameroun pour une représentation dans un célèbre restaurant de la capitale.

Peu importe que ce même artiste ait aussi pris l’initiative de rencontrer lors de ce bref séjour au Cameroun l’entrepreneure (Et accessoirement fervente supporter du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun-MRC) Diane Audrey Ngako qui lui a remis un exemplaire de son ouvrage Visiter l’Afrique. « Hier j’ai fait déposer le livre de @VisiterlAfrique à @Wizkidayo après son show à Yaoundé. Je suis retournée m’enjailler à ma table et BAM son staff vient me chercher qu’il veut me rencontrer. C’était un moment incroyable… », rapporte Diane Audrey Ngako sur Twitter le 1er janvier 2020.

L’essentiel est que les déplacements de cet artiste sont facturés très cher surtout qu’il se déplace en jet privé, ce qui en fait, dans l’ordre de la vérité alternative, le nouveau scandale d’État, coupable, forcément coupable.

JH
- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here