Dr Charles Hopson est opposé à la campagne nationale de vaccination contre le covid-19 au Cameroun
- Advertisement -

Le médecin ortho-moléculaire Camerounais recommande la médecine naturelle contre les nouvelles variantes de coronavirus.

Le spécialiste des plantes médicinales s’est prononcé hier dans un direct Facebook. Dr Charles Hopson a commenté l’actualité autour des nouvelles variantes de coronavirus et les nombreux vaccins proposés par plusieurs puissances étrangères pour les combattre. Le médecin ortho-moléculaire Camerounais émet des doutes sur ces vaccins fabriqués à « la hâte » selon lui.

Lire aussi : MÉDECINE ORTHO-MOLÉCULAIRE: LE PHÉNOMÈNE CHARLES HOPSON

Il explique que « le vaccin a pour but de cibler un pathogène, et de le détruire du corps », mais, ajoute-t-il, il y a des prédispositions avant de lancer un vaccin. « Pour qu’un vaccin puisse être sûr et ne pas être dangereux, il faut une quinzaine ou une vingtaine d’années. Or on a vu les vaccins de la covid sortis en quelques semaines. Pourquoi on doit outrepasser les procédures qui ont été établies depuis des décennies, pour faire croire aux gens qu’il y a de nouvelles technologies pour permettre aux gens d’être tranquilles parce qu’ils ont été vaccinés alors que ce sont des technologies qui sont encore à bout de recherche ? Qui n’ont pas été établies et qui ont d’ailleurs causé des dommages sous d’autres cieux lorsqu’on essayait de combattre certaines maladies comme la rage ? » S’interroge-t-il.

Les nouvelles variantes de covid-19 qui font la une des médias propagandistes «ont été créées à travers la vaccination», apprend le spécialiste des plantes médicinales.

Faute d’information fiable et convaincante, celui qui se considère comme le «médecin de la longévité» déconseille les vaccins de covid-19 aux populations africaines. Pour lui, ces « potions magiques »  devraient d’abord faire leurs preuves dans les foyers de la maladie en occident.

Panasec

Pour être à l’abri de tous les virus en circulation ou en cours de fabrication, Dr Charles Hopson prescrit la médecine naturelle africaine. « Il faut se limiter aux produits naturels. J’ai créé un produit qui s’appelle Panasec. Je l’ai formulé pour anticiper les virus du futur. Ce produit combat toutes les variantes sans laisser de traces dans le corps ».

Lire aussi : LUTTE CONTRE LES ÉPIDÉMIES : CHARLES HOPSON RÉCOMPENSÉ

Dans un message spécial le 19 mai 2020, Paul Biya, président de la République du Cameroun encourageait la recherche d’une solution endogène au covid-19. Un clin d’œil aux spécialistes des plantes médicinales. Curieusement, certaines sources annoncent un plan national de vaccination de la population camerounaise contre le covid-19, sans tenir compte des solutions locales. « Le ministre de la Santé publique ne nous a pas consulté. Je pense que c’est vraiment aberrant de faire vacciner les gens au Cameroun. On n’est pas en confinement. On vague à nos occupations. Pourquoi ceux qui sont confinés nous demandent de nous faire vacciner ? » Question à dix mille dollars.

Didier Ndengue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here