- Advertisement -

La locomotive de la sous-région Afrique centrale fait preuve de solidarité en ouvrant ses frontières aux marchandises en circulation dans l’espace communautaire.

Les frontières terrestres, maritimes et aériennes du Cameroun sont fermées depuis hier. Une mesure qui vise à lutter contre la propagation du coronavirus. Mais les autorités camerounaises ont laissé une fenêtre aux échanges commerciaux avec les cinq autres États membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute a annoncé ce jour que ”pendant la période d’application des mesures de restriction prises dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus au Cameroun, les échanges commerciaux avec l’étranger vont se poursuivre avec l’ensemble des États de la Cemac, sans préjudice du contrôle sanitaire.”

Le ministre des Transports, Ernest Ngalle Bibehe Masséna devra veiller ”au strict respect de cette directive.” À travers cette décision, le Cameroun qui assure la présidence de la conférence des chefs d’État de la Cemac, fait preuve d’une solidarité communautaire. La locomotive de la sous-région a déjà enregistré 13 cas de coronavirus. Le ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie a annoncé la guérison des deux premières victimes détectées à Yaoundé.

Didier Ndengue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here