L’Association Réfugiés sans frontière (ARSF) a fait une déclaration ce vendredi 1er juillet 2022 dans laquelle elle apprécie l’acte humanitaire des hautes autorités camerounaises. Lire l’intégralité de la déclaration de son président Daniel Moundzego.
Délivrance des cartes de réfugié : l’ARSF félicite le gouvernement camerounais malgré la lenteur
- Advertisement -

L’Association Réfugiés sans frontière (ARSF) a fait une déclaration ce vendredi 1er juillet 2022 dans laquelle elle apprécie l’acte humanitaire des hautes autorités camerounaises. Lire l’intégralité de la déclaration de son président Daniel Moundzego.

Enfin le Cameroun s’achemine vers l’implémentation de la loi portant statut du réfugié. Depuis le 29 juin 2022, nous avons constaté qu’il circule sur les réseaux sociaux, des récépissés et des Cartes de réfugiés délivrés par le Gouvernement Camerounais.

Après avoir authentifié les images de ces récépissés et cartes de réfugiés, l’Association Réfugiés Sans Frontières salue, félicite le gouvernement Camerounais pour avoir enfin franchi le verrou de la jouissance complète du statut de réfugié depuis la promulgation par le Président de la République, de la loi 2005/006 du 27 juillet 2005, portant statut de réfugié au Cameroun.

En outre, l’Association Réfugiés Sans Frontières se félicite de l’aboutissement progressif, malgré la lenteur, des efforts de plaidoyer déployés depuis 17 ans, pour l’adoption et la promulgation de loi, la publication des décrets d’application de ladite loi, la délivrance par le gouvernement Camerounais des documents qui garantissent la jouissance des droits et le démarrage du chantier de l’intégration des réfugiés qui passe par l’inscription dans le budget de l’Etat, d’une ligne budgétaire portant intégration des réfugiés et l’instauration d’un cadre de dialogue entre le gouvernement et la société civile libre qui inclue les mouvements et Associations créées et dirigés par les réfugiés.

A la lecture minutieuse des premiers documents sortis de l’EMI et la DGSN, il ressort que la durée de validé de la Carte de réfugié est de 2 ans au lieu de 5 ans comme s’était le cas des carte d’identification de Réfugié, délivrée par la représentation du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés au Cameroun. Cela constitue un recul par rapport à la stabilité et l’assurance qu’un délai de 5 ans peut constituer pour ceux ou celles qui pourraient concourir sur le marché de l’emploi. Car aucune entreprise sérieuse ne peut accorder du crédit à document d’une durée de 2 ans pour un emploi à durée déterminée ou indéterminée.

L’Association Réfugiés Sans Frontières réitère sa suggestion de modifier la loi portant entrée et séjour des étrangers au Cameroun en supprimant le chapitre 2 de la section II de ladite loi. Les Réfugiés étant assimilés aux nationaux tel que prescrit par la loi 2005/006 du 27 juillet 2005, leur sort ne doit pas être traité comme des étrangers ordinaires dans une même. Comme dit l’adage, « Vaut mieux tard que jamais », l’Association Réfugiés Sans Frontières, exhorte le gouvernement Camerounais à :

  1. Mener une Campagne de sensibilisation et de vulgarisation dans toutes les régions en impliquant les médias et la société civile afin que cessent les violations des droits des réfugiés au Cameroun,
  2. Publier un calendrier de délivrance des cartes de réfugiés
  3. Créer un cadre formel de dialogue entre les parties prenantes sur les questions de migrations et de Réfugiés ;
  4. Elaborer, publier et mettre en œuvre un politique du droit d’asile au Cameroun.

L’Association Réfugiés Sans Frontières organisera dans les prochains jours, une conférence de presse pour donner l’état des droits des réfugiés et demandeurs d’asile au Cameroun et publier l’étude sur les besoins des réfugiés et demandeurs d’asile au Cameroun.

Fait à Douala, le 1er Juillet 2022

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here