Les chiffres des cas d’infection ne cessent de s’alourdir. Le gouvernement camerounais se bat tant bien que mal contre le coronavirus. Mais la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater) semble n’avoir pas encore pris la mesure de la catastrophe sanitaire qui frappe aux portes du Cameroun.
A l'agence de Camwater Ndokoti ce lundi 23 mars 2020
- Advertisement -

Les chiffres des cas d’infection ne cessent de s’alourdir. Le gouvernement camerounais se bat tant bien que mal contre le coronavirus. Mais la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater) semble n’avoir pas encore pris la mesure de la catastrophe sanitaire qui frappe aux portes du Cameroun.

Cette image des camerounais massés devant les services de la Camwater (agence de Ndokoti), tant pour le payement des factures que pour des réclamations, serait encore banale il y’a quelques mois. Mais aujourd’hui, c’est de l’ordre de l’inacceptable. Car les mesures de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et du ministère de la Santé publique sont claires comme l’eau de roche. Éviter des attroupements de plus de 50 personnes pour ne pas dire éviter les rapprochements très étroits. Respecter la distance d’un mètre au moins pour ne citer que ces appels à la vigilance.

Interrogations

Alors comment comprendre que la Camwater se noie dans un verre d’eau, du moins semble dépassée par une situation aussi simple ? Est-ce de la négligence ou de l’insouciance ? En tout cas les responsables de cette structure doivent savoir que l’heure est grave et l’alerte générale.

Ils doivent aider le gouvernement à protéger ceux de ces camerounais qui pataugent encore dans la boue de l’ignorance face à la profondeur du mal, en pensant des moyens de payements et de réclamations qui ne nécessitent plus des décentes impératives dans les agences ; sauf en cas d’extrême nécessité.

C’est également le lieu d’inviter les informaticiens et développeurs, au nom de la patrie, avant que la goutte d’eau ne fasse déborder le vase, à donner un coup de pouce à la Camwater. Elle a extrêmement soif d’une application simple et très pratique pour sortir la tête de l’eau et de l’insouciance.

Elthon Djeutcha

Lire aussi: Échanges commerciaux: malgré la menace du coronavirus, le Cameroun ravitaille la Cemac

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here