Ce lundi 4 octobre 2021, Suzanne Kala Lobé est indomptable sur le plateau du Prime Time de Dash News. Le débat présenté par la charmante Armelle Nga porte sur la «Crise des migrants : quelles conséquences?».
Suzanne Kala Lobé, journaliste-éditorialiste
- Advertisement -

Ce lundi 4 octobre 2021, Suzanne Kala Lobé est indomptable sur le plateau du Prime Time de Dash News. Le débat présenté par la charmante Armelle Nga porte sur la «Crise des migrants : quelles conséquences?».

Dans la peau d’une mère protectrice, jalouse de sa souveraineté, l’éditorialiste encourage les jeunes Camerounais et Africains à prendre leur destin en main pour provoquer leur propre réussite. Car, dit-elle, «l’Etat est pour les riches». Pour la journaliste qui a passé plus de 30 ans de sa vie en Europe, s’apitoyer sur son sort en indexant les dirigeants à longueur de journée, ne sortira pas notre jeunesse de l’ornière.

Personnellement, je l’ai trouvé plus pertinente et pragmatique que le journaliste consultant Karl Lotin, qui est convaincu que le gouvernement est la principale cause de l’échec de la jeunesse camerounaise.

C’est vrai que Suzanne ne balaie pas totalement cette idée. Mais pour elle, «c’est du déjà entendu, du déjà vu… ». Il faut trouver autre chose pour booster le moral de la jeunesse. Elle prône la combativité : «Bien sûr, le gouvernement a une responsabilité ; bien sûr, il doit créer des emplois pour la jeunesse, les développer…mais maintenant que font les jeunes pour eux-mêmes ? A partir du moment où les jeunes pensent qu’il faut fuir ici, il n’est pas certain qu’ils trouveront une solution là-bas».

LPA

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here