Le coronavirus pour maîtriser la population africaine?
- Advertisement -

L’environnementaliste camerounais Didier Yimkoua pose le débat dans cette petite réflexion.  

Serait-il l’arme biologique créée dans les laboratoires néolibéraux pour maîtriser la géographie démographique africaine qui est une menace mondiale?

Stéphane Smith dans son ouvrage “La Ruée vers l’Europe” attire l’attention des décideurs européens qui tardent à trouver une solution durable contre l’immigration clandestine. D’ici à 2100, 9 européens sur 10 seront négro-africains dit-il.

Nicolas Sarkozy (ancien président français) réaffirme face aux Africains sans crocs que le boom démographique subsaharien est à l’origine des changements climatiques.

Ils ne sont pas cons ces deux personnalités, elles tiennent à protéger et sauvegarder les intérêts de la civilisation judéo-chrétienne.

Le coronavirus 1 n’a pas exterminé les populations africaines prétendument espéré par les officines néolibérales.

Face à la nouvelle mutation du virus, il faut être vigilant. Le plan national de riposte ne doit pas se réduire simplement au respect des mesures barrières.

Un plan de riposte panafricain est impératif. Les Africains sont en guerre, cette fois-ci c’est la guerre biotechnologique qui n’a cure de la bioéthique (les excités défenseurs des droits humains sont curieusement sans voix).

Question : comment faire pour stopper la saignée de l’immigration clandestine vers l’Europe ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here