La coopération germano-camerounaise est au beau fixe. Elle a été renforcée ce lundi 18 octobre 2021 dans la capitale camerounaise. C’était à l’occasion de la signature du «compte rendu final des consultations intergouvernementales sur la coopération au développement entre l’Allemagne et le Cameroun».
Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire du Cameroun (Minepat) et Corinna Fricke, ambassadrice d’Allemagne au Cameroun.
- Advertisement -

Les deux pays entretiennent des discussions intergouvernementales. 

La coopération germano-camerounaise est au beau fixe. Elle a été renforcée ce lundi 18 octobre 2021 dans la capitale camerounaise. C’était à l’occasion de la signature du «compte rendu final des consultations intergouvernementales sur la coopération au développement entre l’Allemagne et le Cameroun». 

Le Cameroun était représenté par Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) et Lejeune Mbella Mbella, ministre des Affaires extérieures (Minrex). Corinna Fricke, ambassadrice d’Allemagne au Cameroun, représentait son pays. 

Dans son propos de circonstance, la diplomatie allemande est revenue sur le contenu des consultations intergouvernementales de cette année qui ont débuté le 9 juin entre le ministère fédéral de la coopération économique et du développement et le Minepat. 

«Des discussions techniques intensives entre l’ambassade et les ministères sectoriels concernés ont suivi tout au long du mois de juin », explique-t-elle.  

A l’issue de ces échanges, l’on apprend que les deux gouvernements ont convenu de mesures importantes pour améliorer leur coopération et surmonter les difficultés. Ils ont entre autres convenu que l’agenda 2030 constitue «la base stratégique de la coopération conjointe au développement». 

Le partenaire européen se dit disposé à soutenir la « vision 2035 » du Cameroun. L’ambassadrice Corinna Fricke pense que le Cameroun a un grand potentiel de développement, qui est malheureusement freiné par la crise dans ses régions anglophones. 

De leurs discussions, La Plume de l’Aigle apprend également que le gouvernement camerounais compte restaurer 12 millions d’hectares de paysages forestiers dégradés dans le cadre de l’initiative de restauration des forêts africaines (AFR 100)…

BNK

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here