Maurice Kamto, président du MRC
- Advertisement -

L’avocate est en retrait depuis sa sortie de taule. Un silence justifié selon certaines indiscrétions.

On n’a pas aperçu l’ombre de sa silhouette sur la photo de famille prise au siège du CPP à Douala. En tout cas, Me Michelle Ndoki n’est pas visible sur cette image, aux côtés de son leader, Maurice Kamto. Selon certaines indiscrétions, l’avocate aurait pris ses distances avec le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) depuis leur sortie de prison.

Célestin Djamen, quant à lui, rame désormais à contre-courant depuis que Maurice Kamto a brisé son rêve de devenir Maire. Paul Eric Kingué de son côté, nous a promis un livre sur Maurice Kamto. Que va-t-il nous révéler de nouveau dans cet ouvrage? On ne perd rien à attendre.

Selon le Maire de Njombé-Penja, ce livre comportera des histoires explosives. Par exemple « l’histoire de la gifle de Me Michelle Ndocki à Kamto », apprend une source. En effet, poursuit notre interlocuteur, « lors d’une réunion du  Mrc au parloir de la prison où ils étaient en prison, Ndoki a demandé à Kamto et compagnie de mettre de l’eau dans leurs vins, c’est-à-dire, être moins extrémistes vis-à-vis du gouvernement parce qu’elle ne veut nullement moisir en prison pour la vie ». Suite à sa préoccupation, Kamto va lui répondre que: « Ce n’est nullement de sa faute si elle Ndoki se retrouve en taule puisqu’elle n’a pas été interpellée durant ses marches mais longtemps après en voulant fuir. Choquée par cette réponse condescendante de Kamto, Ndoki va lui asséner une gifle foudroyante qui a failli faire tomber Kamto qui va la boucler sur le champ ».

Notre interlocuteur affirme également que Maurice Kamto avait remis “5 millions de FCFA” venus de la diaspora a Me Ndoki. « Dès sa sortie de prison, par décence et en bonne fille Sawa, elle préfère se taire pour l’instant bien que, très déçue des dérives démentielles de Kamto ».

Toujours dans la même prison centrale de Kondengui, « Ndzongang et Djamen se sont battus plusieurs fois pour la bouffe et c’est Kamto qui devait à chaque fois les séparer raison pour laquelle Djamen en veut à Kamto qui a toujours soutenu Ndzongang à cause de la proximité villageoise ».

LPA

 

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here