Paul Biya, Président de la République du Cameroun et Christophe Guilhou, ambassadeur de France à Yaoundé
- Advertisement -

J’espère que vous allez bien et que vos projets tiennent toujours débout. Ce matin, j’ai vu les unes des journaux parus au Cameroun. J’ai eu un pincement au cœur en parcourant ces quotidiens de la capitale.

Certains directeurs de publication vous ont rendu célèbre en vous mettant à la une de leurs tabloïds. Mince ! On dirait le chef d’une bande armée. Votre visage angélique barre ces unes qui vous présentent comme l’un des pires ennemis du Cameroun. Confirmez-vous ce qui est rapporté par ces journalistes, Monsieur l’ambassadeur de France ?

Avant de vous prononcer, sachez que les Camerounais ne vous veulent aucun mal. Ils veulent tout simplement que la France se barre avec sa monnaie qui nous étouffe et nous empêche de respirer l’air pur du développement.

Monsieur l’ambassadeur, répondez-moi avec le cœur, si vous étiez à ma place, encourageriez-vous l’utilisation d’une monnaie qui enrichit vos bourreaux par votre pays pour faire tourner son économie? Accepteriez-vous qu’un ambassadeur d’un pays qui se dit ami, ait une position hypocrite sur les menaces terroristes qui pèsent sur votre pays, la France ? Accepteriez-vous que la chaîne Afrique Media soit la chaîne la plus regardée en France ?

Je sais que la réponse est non. Et pourquoi croyez-vous une seule seconde que nous allons accepter ce que vous êtes incapables d’accepter chez vous ? Le séparatisme est-il toléré en France ? Un pays étranger peut-il financer les ONG et rebelles français pour ternir l’image de la France sans que les autorités ne s’opposent à leur business? Pouvez-vous accepter la polygamie chez vous? Pouvez-vous accepter sur votre territoire, un ambassadeur Camerounais soupçonné de soutenir les mouvements terroristes et sécessionnistes sur le territoire français ? Je ne crois pas.

Alors ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse.

A bon entendeur, salut !

Didier Ndengue

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here