- Advertisement -
Les candidats du leader de l’opposition camerounaise aux élections législatives et municipales du 9 fevrier dans cette circonscription ont tenu un meeting de proximité ce dimanche 2 février 2020 au lieu-dit ”Cité Berge”.

Jean Michel Nintcheu et Job Théophile Kwapnang veulent compter sur les populations du lieu-dit “Cité Berge” pour renouveler leur bail à l’Assemblée nationale et à la Mairie de Douala 3 afin de poursuivre leurs projets de développement local. Ces deux militants du Social democratic front (SDF) l’ont fait savoir aux populations de ce quartier au cours d’un meeting de proximité tenu ce dimanche 2 février 2020.

L’échange avec les populations débute par l’exécution de l’hymne national du Cameroun, suivi de l’hymne du parti du Chairman Ni John Fru Ndi. Job Théophile Kwapnang va prendre la parole pour expliquer ses ambitions en faveur de Douala 3 pour la nouvelle mandature. S’il est réélu au soir du 9 fevrier prochain, le candidat du SDF aux élections municipales dans cette circonscription promet d’être toujours proche de ses populations. ”Après le 9 fevrier, on va reprendre nos roues et pelles et aller nettoyer nos caniveaux”, lance le Maire sortant.

Le seul Maire SDF du département du Wouri ne se laisse pas intimider par ses adversaires politiques. En particulier ceux du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). ”Ce qui importe nos amis d’en face, c’est de vous voler. On doit arrêter de vous voler. Nous au SDF, on vous apprend à pécher’‘, tente-t-il de séduire. Les promesses électorales du Maire Job Théophile Kwapnang comptent dix projets majeurs. Notamment l’éclairage solaire des rues dans les quartiers, la construction d’une quarantaine de forages dotés de mini systèmes de distribution d’eau, la construction d’un cercle municipal, le traitement des ordures ménagères, etc. Des grands projets suceptibles de changer le visage de Douala 3.

Batailles honorables

Jean Michel Nintcheu quant à lui, promet de peser de tout son poids pour être une force de propositions à la chambre basse du parlement camerounais. Il entend, comme par le passé, faire des propositions de loi en vue de l’amélioration des conditions de vie des populations et du renforcement de la démocratie au Cameroun. Explicitement, Jean Michel Nintcheu, veut, s’il est réélu, ”inscrire le fédéralisme en lettre d’or comme forme de l’État”; ”batailler pour ramener le mandat présidentiel à 5 ans; ”obtenir la réforme consensuel du système électoral pour avoir un organe indépendant’‘. Il compte également faire de la révision du code électoral son cheval de bataille afin d’obtenir une présidentielle à deux tours. La bataille ne pourra être gagnée que si la majorité des électeurs du Wouri-Est glissent l’enveloppe contenant le bulletin rose dans l’urne le 9 février 2020.

Didier Ndengue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here