- Advertisement -

Alors que le pays est frappé de plein fouet par le nouveau coronavirus, avec plus de 5000 personnes déclarées positives, les élèves reprennent le chemin de l’école ce lundi 1er juin 2020.

Une reprise des classes entre peur, incertitude et assurance. Ce lundi 1er juin 2020, les élèves et étudiants camerounais sont attendus dans leurs établissements pour parachever leur année scolaire et académique. « J’ai vraiment peur de partir à la fac demain », nous explique une étudiante à Douala. Comme elle, plusieurs apprenants vont reprendre le chemin de l’école demain, la peur dans le ventre.

Au niveau du gouvernement, pas de machine arrière possible. « Après plusieurs semaines d’évaluation de la situation de la pandémie dans notre pays, et face à une double exigence liée d’une part, à la réponse sanitaire apportée au covid-19, et d’autre part, à l’absolue nécessité de veiller à ce que nos jeunes apprenants, au niveau scolaire et universitaire, n’aient à subir les affres et conséquences d’une année de formation tronquée, du fait des contrecoups inhérents à cette grave crise sanitaire, le gouvernement a pris ses responsabilités, en choisissant d’organiser à compter du 1er juin 2020….une reprise des classes, qui intègre forcément le contexte spécifique et spécial de la pandémie du coronavirus », a déclaré René Emmanuel Sadi, au cours d’une conférence de presse le 29 mai dernier à Yaoundé.

Pendant la rencontre avec les hommes de médias, le ministre de la Communication et ses collègues de l’Enseignement supérieur, de l’Education de base et des Enseignements secondaires rassurent «la communauté éducative nationale quant à la mobilisation efficiente et optimale des responsables des différents corps de l’éducation, pour une reprise des classes sécurisée, non seulement, pour les élèves et les étudiants, mais également, pour le corps enseignant».

Les mesures barrières et le port du masque de protection seront obligatoires dans les établissements scolaires dès ce 1er juin 2020.

Simon Ken

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here