- Advertisement -

L’offre de paix adressée par le président Paul Biya aux groupes armées et rebelles sécessionnistes porte des fruits. Par la voix de son porte-parole, René Emmanuel Sadi, le gouvernement camerounais a annoncé hier au cours d’un point de presse que le Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration (Cnddr) créé en novembre 2018 par le chef de l’État, compte actuellement 164 ex-sécessionnistes dans son centre du Nord-ouest à Bamenda, 130 au Sud-Ouest à Buea et 186 repentis de Boko Haram. Soit un total de 480 redditions depuis le début de l’opération.

Ces ex-combattants reçoivent dès leur arrivée dans les différents centres d’accueil, des soins médicaux et encadrement psycho-social approprié pour leur déradicalisation et leur réarmement social’‘, rassure le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi.

S.K.

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here