Membre du Conseil national de la transition au Mali, Amina Fofana était l’invitée spéciale des Universités panafricaines tenues le 10 septembre 2022 à Douala par le Mouvement African Revival.
Amina Fofana : «c’est grâce au panafricanisme du président Paul Biya que la lutte du Mali a abouti»
- Advertisement -

Membre du Conseil national de la transition au Mali, Amina Fofana était l’invitée spéciale des Universités panafricaines tenues le 10 septembre 2022 à Douala par le Mouvement African Revival.

Amina Fofana a expliqué la méthode qui permet au Conseil national de la transition de mettre la France et l’Occident à genoux au Mali. Une lutte de haut niveau qui bénéficie du soutien des peuples et de certains dirigeants africains. Le nom du président de la République du Cameroun est abondamment cité par Amina Fofana pendant les Universités panafricaines initiées le 10 septembre 2022 à Douala par le Mouvement African Revival que dirige le panafricaniste Paul Ella.

A l’en croire, Paul Biya œuvre énormément pour la libération du continent africain du joug colonial. « Je remercie Paul Biya, le  guide président patriote. On ne peut pas oublier tous les efforts qu’il a faits. La contribution du Cameroun, c’est avec son autorisation. C’est grâce à son panafricanisme que la lutte du Mali a abouti. Donnons à César ce qui appartient à César», explique, toute émue, l’invitée d’honneur de la plateforme d’éveil des consciences.

La malienne partageait le panel avec le sociologue Jonathan Batenguene et l’économiste Edmond Kuate. L’occasion pour elle de témoigner la reconnaissance du président de la transition malienne, le Colonel Assimi Goita et son gouvernement au peuple camerounais : «Notre président de la transition m’a personnellement chargé de remercier les panafricains d’ici».

Le soutien du Cameroun à l’endroit du Mali est considéré par Bamako comme «un acte de solidarité, de fraternité».

Ces deux pays entretiennent des rapports cordiaux depuis l’ère Ahmadou Ahidjo. Un accord de libre circulation des biens et des personnes entre les deux nations avait été mis en place par le premier président camerounais. «C’est sur la base de cet accord que l’Union européenne s’est inspirée pour mettre en place sa politique de libre circulation des biens et de personnes. Ils ont pris cet accord et l’ont modifié», soutient Fofana.

La Conférence de Douala se tenait sous le thème : «Souveraineté économique et politique des Etats : le Mali parle à l’Afrique».

Simon Keng 

 

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here