Farel Nken, Conseiller municipal à la Mairie de Nkongsamba 1er
- Advertisement -

Dans une récente vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, la jeune députée du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn) dit tout le mal qu’elle pense des médias d’Etat. Une sortie médiatique qui suscite une vague d’indignations au Cameroun. Farel Nken, le plus jeune conseiller municipal de Nkongsamba, dans le Moungo, répond à cette militante de l’opposition.

Dans une correspondance parvenue à notre rédaction cet après-midi, Farel Nken, militant du Rassemble démocratique du peuple camerounais (Rdpc) et conseiller à la Mairie de Nkongsamba 1er, dans le Moungo, s’en prend ouvertement à l’honorable Nourane Foster, militante du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (Pcrn).

L’élue du peuple à l’Assemblée nationale a fait une sortie jugée bancale par certains internautes camerounais à propos de la qualité de travail de la Cameroon radio television (Crtv) et Cameroon Tribune.  « Crtv, qui regarde ? Ceux qui regardent la Crtv levez les mains…Qui lit Cameroon Tribune? » S’interroge-t-elle au début de son propos.

Nourane Foster, députée Pcrn à l’Assemblée nationale

La députée, visiblement en colère, enchaîne les critiques: « Les personnes mêmes qui sont concernées, c’est-à-dire la jeunesse que nous sommes, cette jeunesse qui représente le plus gros consommateur de téléphones, n’est pas informée, vous utilisez quel canal pour informer ? La Crtv c’est comme un ancêtre, vieux, c’est démodé, c’est moche, ce n’est même pas intéressant à voir, on dirait un intrus parmi les chaînes de télé. Oui je le dis, vos programmes ne sont pas intéressants, ça n’intéresse personne. Renouvelez, changez, vous êtes la chaîne nationale, vous devez  avoir les meilleurs cameras, appareils photos pour faire les meilleures images. Intéressez les gens, vous avez les budgets. Sur les salaires de chaque personne, on prélève de l’argent pour la Crtv, mais regardez-vous, c’est inquiétant ».

Lire aussi : XAVIER MESSÈ, JOURNALISTE : « SI CES VACCINS SONT AUSSI BIENFAISANTS QU’ON LE PRÉTEND, IL FAUT QUE LES POUVOIRS PUBLICS ORGANISENT ALORS UNE VASTE CAMPAGNE POUR EXPLIQUER ET RASSURER LES FAMILLES»

Réplique de Farel Nken

La sortie de Nourane Foster a mis les employés de ces deux médias en colère. Les militants du parti du pouvoir se sont également sentis blessés. C’est le cas du jeune conseiller municipal de Nkongsamba 1er,  Farel Nken, par ailleurs Directeur de publication du journal « Afrique Libre ». L’homme politique trouve que les propos de la militante du Pcrn « sont déplacés et indignes d’un représentant du peuple ».

Pour lui, Nourane Foster devrait pleinement jouer son rôle de députée au lieu de se « soulager dans une critique débile, dénuée de tout fondement et qui, une fois de plus, à mon sens, insulte la mémoire de tous ceux qui œuvrent pour le fonctionnement de ces médias d’Etat ».

Farel Nken conseille à Nourane Foster de « ne parler que des choses qu’elle maitrise ». Il insiste: « il serait davantage plus intéressant de démontrer aussi de ses capacités de proposition  plutôt que de faire de la critique pour la critique. C’est de votre rôle et de votre responsabilité plutôt que de vous complaire dans le populisme.»

Simon Keng

 

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here